Découvrir le projet de Ségolène Royal pour l’énergie

Publié par Samantha le 18 août 2014 dans Actualités

Photo de Ségolène RoyalSégolène Royal, nouvellement nommée au ministère de l’écologie, entend laisser son empreinte. Elle vient de présenter en Conseil des ministres son projet de loi pour la transition énergétique. Celui-ci est ambitieux : il veut faire réduire de 50 % la consommation énergétique de la France d’ici 2050. Le pays doit devenir l’un des Etats les plus économes en énergie. Il doit dépendre de moins en moins des énergies fossiles et nucléaires, réduire les gaz à effet de serre et produire davantage d’énergies renouvelables. Quelles mesures pour arriver à un tel résultat ?

La rénovation thermique, le cœur du débat

Pour arriver à de tels résultats, il faut tout d’abord mieux utiliser l’énergie que nous consommons (> lire nos conseils pour baisser sa consommation d’énergie). Pour prendre un exemple simple, quand on chauffe une maison, une partie de la chaleur est perdue. La rénovation thermique permet de la retenir dans le logement en l’isolant mieux : laine de verre dans les combles, double-vitrage… Il peut aussi s’agir de faire installer une chaudière ayant un meilleur rendement, comme une chaudière basse consommation ou encore une pompe à chaleur. Ainsi, on a besoin de moins de gaz pour se chauffer. Et on consomme moins d’énergie ! Si tout le monde fait les travaux nécessaires dans son logement, il est certain que la France va devenir moins gourmande en énergie.

Toutefois, les travaux représentent un coût important, qu’on met du temps à amortir. Par exemple, isoler des combles aménagées coûte entre 4 000 et 6 000 euros, pour une économie d’énergie de 520 euros en moyenne chaque année. Il faut donc presque 10 ans pour finaliser son retour sur investissement. En pleine période de crise, les Français en ont-ils les moyens ? Pour les encourager, le gouvernement met en place de nombreuses aides : subventions, prêts, etc. Il souhaite aussi pousser les artisans à davantage penser aux questions d’économie d’énergie quand ils prévoient un chantier. Par exemple, un ravalement de façade devrait inclure une isolation des murs.

Le nucléaire, un dossier épineux

L’une des promesses de campagne de François Hollande, c’était que le nucléaire ne soit plus nécessaire qu’à 50 % de la consommation d’électricité en 2025, contre 75 % aujourd’hui. Cette promesse a été reprise telle quelle par la proposition de loi de Ségolène Royal. Le gouvernement laissera à EDF le choix des réacteurs à fermer. Il est par ailleurs prévu que d’ici 2017, la centrale alsacienne de Fessenheim cesse son activité.

Dans le même temps, la part des énergies renouvelables dans la consommation d’électricité devrait passer à 32 %.

Le projet de transition énergétique est très ambitieux. Ségolène royal propose de débloquer 10 milliards d’euros en trois ans pour commencer à le mener à bien. Les critiques sont vives et nul doute que les amendements seront nombreux. Jusqu’à dénaturer le projet ? A voir…

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *