Bien isoler ses murs

Publié par Samantha le 9 septembre 2014 dans Conseils

S’il est classique d’isoler sa maison par le toit, on pense moins aux murs. Pourtant, l’énergie perdue par les côtés reste importante : de l’ordre de 16 à 25 %. Alors, comment bien isoler ses murs ?

Faire le point sur les besoins en rénovation thermique

Tout d’abord, sachez que tous les murs n’ont pas forcément besoin d’être isolés. C’est par exemple le cas des murs mitoyens ou des murs en pierre des vieilles demeures, qui peuvent faire jusqu’à un mètre de large. Des travaux d’isolation sur ce types de structure ne sont pas nécessaires. En revanche, les murs de façade, surtout s’ils sont exposés aux intempéries et à l’humidité, gagneraient à être mieux protégés. On pense tout particulièrement aux côtés nord et est de la maison.

L’isolation des murs permet de supprimer le pont thermique. Ainsi, un mur sans isolation Mur en brique en cours d'isolationpeut connaître des variations de température de plusieurs dizaines de degrés dans l’année, contre 7 degrés à peine pour un mur isolé par l’extérieur.

A savoir : si des travaux d’isolation  ne sont pas nécessaires pour faire des économies d’énergie, ils peuvent l’être pour d’autres raisons. Pensez par exemple au bruit du voisinage pour un mur mitoyen ou à la chaleur en été pour une façade exposée plein sud.

Isoler par l’intérieur ou par l’extérieur

Vous avez deux solutions pour isoler vos murs : par l’intérieur ou par l’extérieur. Le fait que vous ayez besoin de faire rénover l’intérieur de la maison ou de faire un ravalement de façade peut vous aider dans votre choix. En revanche, sachez qu’une rénovation par l’extérieur va considérablement modifier l’esthétique de la maison. L’idéal si vous souhaitez lui donner un autre look, à éviter si vous êtes un amoureux de sa façade. Le défaut d’une isolation par l’intérieur, quant à lui, est la perte de place provoquée par l’installation de l’isolant et de la nouvelle cloison. Un bémol aujourd’hui compensé par l’utilisation d’isolants très fins.

Dans les deux cas, la technique est la même. Il suffit d’installer de l’isolant contre le mur existant. Ensuite, à l’aide de rails, on monte une nouvelle cloison ou un bardage. On peut aussi directement enduire. A l’intérieur, cette nouvelle cloison peut être en placo , en bois… A l’extérieur, on privilégie souvent le bois pour donner un aspect contemporain à la maison. Autrefois, l’ardoise était aussi plébiscitée.

Se faire aider pour l’isolation de ses murs

Les travaux en faveur de la rénovation thermique, cela a toujours un coût. Il faut ainsi compter de 6 000 à 12 000 euros pour l’isolation des murs, pour un gain annuel d’environ 500 euros en chauffage, suivant le type d’installation. Heureusement, il est possible de se faire financer une partie de ces travaux grâce à différents dispositifs : primes, subvention ANAH, éco-chèque régional, etc.

A savoir : il est possible de n’isoler qu’une partie des murs, en fonction des besoins et du budget.

L’isolation des murs, ce sont des travaux faciles. On peut les faire soi-même, en s’étant un minimum informé sur les questions techniques au préalable. Toutefois, pour bénéficier des aides, il faut faire appel à des professionnels.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *