Tout savoir sur les certificats d’économie d’énergie (CEE)

Publié par Cyril le 18 avril 2016 dans Bons plans

Votre consommation d’énergie a explosé pendant l’hiver, mais vous craignez d’investir dans des travaux d’économie d’énergie ? Pensez aux certificats d’économie d’énergie (CEE), vos nouveaux meilleurs alliés pour un logement moins énergivore.

Le dispositif CEE

Une ampoule incandescenteLe dispositif des Certificats d’économie d’énergie (CEE) a été mis en place par la loi POPE (Programme fixant les Orientations de la Politique Énergétique) du 13 juillet 2005, pour encourager les économies d’énergie. Son principe est simple, et permet à l’État d’obliger les énergéticiens à redoubler d’efforts dans la réalisation de travaux d’efficacité énergétique, sous peine de pénalités dissuasives. Pour y arriver, chaque énergéticien dispose de 3 moyens de remplir ses objectifs triennaux :

  • Générer des certificats d’économie d’énergie en incitant les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique ;
  • Racheter des certificats d’économie d’énergie obtenus par des tiers ;
  • Réaliser des travaux afin de réduire la consommation d’énergie sur son propre patrimoine. Pour tout particulier, l’intérêt du dispositif certificats d’économie d’énergie (CEE) repose sur les incitations financières à la réalisation de tous les travaux de rénovation énergétique.

Certificats d’économie d’énergie : êtes-vous éligible ?

Les certificats d’économie d’énergie sont des aides financières destinées aux propriétaires qui réalisent des travaux de rénovation énergétique, qu’il s’agisse de leur logement principal, d’un logement secondaire, voire même d’une location. Ces certificats, rachetés par des organismes tiers, peuvent représenter jusqu’à 10% du montant des travaux, et sont versés sous de nombreuses formes : carte cadeau, chèque, points fidélité, remise sur les travaux, etc. Pour financer l’installation de vos travaux d’efficacité énergétique grâce à la Prime Energie, n’oubliez pas de faire votre demande en ligne avant le début de vos travaux. Enfin, l’installation doit être réalisée par un professionnel agréé RGE. Ce label concerne uniquement les artisans et entreprises du bâtiment, spécialisés dans les travaux d’efficacité énergétique en rénovation ou l’installation d’équipements utilisant des énergies renouvelables. A noter que les CEE rejoignent en cela l’éco-prêt à taux zéro, ou le crédit d’impôt développement durable, également réservé aux travaux réalisés par un professionnel agréé RGE.

CEE : quel bilan ?

Depuis 2005, près de 3,5 millions de particuliers ont bénéficié de la Prime Energie dans leurs travaux d’économies d’énergie, qui constitue aide appréciable pour réduire votre consommation énergétique tout en renforçant l’isolation de votre logement. Vous aussi, faites le bon choix et financez une partie de vos travaux d’économie d’énergie dans les domaines suivants :

  • Enveloppe des bâtiments résidentiels (isolation, fenêtre) ;
  • Thermique des bâtiments résidentiels (chauffage et régulation, eau chaude sanitaire, ventilation/climatisation) ;
  • Équipement des bâtiments résidentiels ;
  • Enveloppe des bâtiments tertiaires (isolation, vitrage) ;
  • Thermique des bâtiments tertiaires (chauffage et régulation, eau chaude sanitaire, ventilation/climatisation) ;
  • Économies d’énergie dans les bâtiments tertiaires pour les équipements et services.

Et pour économiser dès aujourd’hui sur votre facture d’énergie, n’hésitez pas à recourir aux fonctionnalités avancées d’un comparateur en ligne. Quelques clics suffisent pour dénicher votre électricité moins chère, grâce à la libéralisation du marché et aux formules attractives proposées par les nouveaux opérateurs.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *