La consommation mondiale d’énergie va encore augmenter

Publié par Samantha le 7 décembre 2014 dans Actualités

La planète éclairéeEn ce mois de décembre, l’Agence Internationale de l’Energie annonce que la consommation mondiale va encore augmenter d’ici 2040. De prime abord, cela semble être une mauvaise nouvelle. Il faut toutefois noter que cette hausse sera moins importante que celle de la demande et de la démographie, ce qui tend à démontrer les efforts effectués en matière d’économie d’énergie devraient payer.

Augmentation de la consommation

La consommation d’énergie augmentera de 37 % d’ici 2040. La géographie de la consommation sera d’ailleurs repensée. Les pays occidentaux resteront à leur niveau actuel alors que les pays émergeants, tout particulièrement en Asie, verront leur consommation augmenter en flèche. Ce continent atteindra d’ailleurs 60 % de la demande mondiale. Pour comprendre ce phénomène, on peut prendre l’exemple de la Chine et du pétrole. L’Asie consommera 2/3 de la production mondiale d’or noir et la Chine devancera même les Etats-Unis. Dans le même esprit, la Chine devrait produire de plus en plus d’énergie atomique. En effet, si au niveau mondial l’utilisation du nucléaire n’augmentera que de 12 % (contre 11 % aujourd’hui), 45 % de cette hausse proviendra de l’Empire du Milieu.

Notons qu’à cause de cette augmentation, la Terre vit à crédit du point de vue énergétique. Depuis les années 70, l’Humanité est entré en l’état de dette écologique, cela signifie qu’elle consomme plus que ce qu’elle produit. Elle doit donc puiser dans les stocks de la nature, sans être capable de les renouveler. Chaque année, le jour où l’Humanité commence à vivre à crédit intervient un peu plus tôt. En 2014, l’ONG Footprink Network l’a fixé au 19 août 2014.

Ralentissement de la demande

Les humains seront-ils moins gourmands en énergie ? La croissance de la demande mondiale devrait passer de plus de 2 % à 1 % après 2025. Pourquoi un tel ralentissement ? Celui-ci est dû à la hausse des prix, aux mesures prises pour les économies d’énergie mais aussi à un “changement structurel de l’économie mondiale au profit des services et d’une industrie plus légère”. Pour reprendre l’exemple du pétrole, la construction de véhicules moins gourmands en carburant permettra d’éviter la production de 23 millions de barils par jour.  Côté énergie atomique, 200 des 434 réacteurs opérationnels devraient être éteints, principalement en Europe, en Russie, aux Etats-Unis et au Japon.

Et le réchauffement climatique ?

La consommation d’énergie est étroitement liée au réchauffement climatique. Et malgré les efforts effectués, elle augmente. Le réchauffement climatique devrait donc évoluer en un sens peu favorable. Selon l’Agence Internationale de l’Energie, la température devrait connaître une hausse moyenne de 3.6 degrés. Il est urgent de diminuer nos émissions de CO2 et la part de consommation d’énergies fossiles. Une attention particulière est à accorder aux grandes villes en expansion, de plus en plus polluantes.

Comment sauver la planète ? La piste des énergies renouvelables doit être exploitée au maximum. D’autres solutions peuvent être mises en oeuvre en parallèle, comme la réduction de la consommation de viande ou la refondation de l’urbanisme.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *