Chauffage+, la nouvelle qualification RGE pour les plombiers

Publié par Cyril le 13 septembre 2016 dans Actualités

Vous comptez engager des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Avant de faire appels à des professionnels agréés RGE, voici quelques clés pour comprendre les tenants et aboutissants de cette qualification.

 

Tout savoir sur la qualification RGE

Une téléconseillèreEn matière de construction tout l’enjeu réside dans l’intervention de professionnels compétents, qualifiés pour effectuer les travaux utiles. Cet enjeu s’avère encore plus important en matière de rénovation énergétique, où les exigences réglementaires occupent une place prépondérante. Pour permettre aux particuliers de choisir les professionnels compétents sans risque, le gouvernement a ainsi mis en place la mention RGE, pour « reconnu garant de l’environnement ». Cette qualification concerne uniquement les artisans et entreprises du bâtiment spécialisées dans l’installation d’équipements utilisant des énergies renouvelables ou les travaux d’efficacité énergétique en rénovation. Dans les faits, l’obtention de cette qualification répond à une démarche volontaire de l’artisan ou de l’entreprise, qui souhaite valoriser son savoir-faire. Cependant, cette mention est obligatoire pour faire bénéficier les particuliers, sur les travaux de rénovation énergétique concernés :

  • d’un financement par  l’éco-prêt à taux zéro à compter du 1er septembre 2014 ;
  • d’un crédit d’impôt développement durable à compter du 1er janvier 2015.

 

La qualification RGE chauffage+

Jusqu’en juillet 2016, les artisans et entreprises françaises avaient le choix entre 4 qualifications existantes : RGE Qualibat (générale), Qualisol (isolation), Qualibois (bois-énergie) ou encore Qualipac (pompe à chaleur). Depuis le 21 juillet 2016, une cinquième vient s’ajouter à la liste : la qualification RGE Chauffage+, qui vise à faciliter les démarches des installateurs multi-énergies, à l’instar des plombiers chauffagistes diversifiés dans les énergies renouvelables. Cette mention a été lancée par  Qualit’EnR, qui s’adresse particulièrement aux installateurs de chaudières à micro-cogénération et à condensation, des appareils à haute performance énergétique entrant dans les travaux de catégorie 1 au sein du référentiel national des opérations éligibles aux aides de l’Etat (CITE et éco-PTZ).

 

Bien choisir votre professionnel RGE

Vous avez décidé d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique mais ne connaissez aucun artisan ni aucune entreprise RGE ? Une seule adresse : l’annuaire en ligne des professionnels RGE. N’y figurent en effet que les professionnels agréés par une commission formée par les pouvoirs publics, l’ADEME (l’Agence De l’Environnement Et de la Maîtrise de l’Energie) et différentes organisations chargées de représenter l’artisanat et l’industrie. Ainsi, vous aurez la certitude de faire travailler un professionnel disposant d’une assurance décennale, d’une assurance dommage ouvrage, de références fiables quant à ses précédents travaux, à jour dans ses formations et soumis à une inspection régulière. A noter que la qualification RGE est à ce jour attribuée à 7500 artisans et entreprises en France.

 

Rénovation énergétique : quelques conseils

Au moment de budgéter vos travaux, gardez à l’esprit que le devis est obligatoire si le montant prévisionnel des travaux dépasse 150 euros. Cependant, un professionnel n’est pas dans l’obligation de vous établir un devis gratuitement, et peut notamment demander un défraiement pour le déplacement, qui viendra en déduction de votre facture en cas de validation du devis. Et n’oubliez pas : les économies d’énergie commencent par une comparaison en ligne des fournisseurs d’énergie, pour payer votre électricité ou votre gaz moins cher en seulement quelques clics.

 

 

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *