Europe : baisse de la consommation énergétique depuis 2006

Publié par Cyril le 24 avril 2014 dans Actualités

La consommation d’énergie primaire a connu une baisse de 8% entre 2006 et 2012 à l’échelle de l’Union européenne. Tour d’horizon de ce phénomène à la fois conjoncturel et structurel, à partir des données Eurostat :

 

Une consommation énergétique en baisse

 

Selon les chiffres de l’office des statistiques de l’UE, Eurostat, la consommation d’énergie primaire n’a cessé de baisser depuis 2006 dans l’Union européenne. La baisse enregistrée entre 2006 et 2012 s’établit ainsi à 8%. Un constat sans appel, qui pousse à s’interroger sur les raisons de cette baisse.

Seuls quelques pays affichent en effet une consommation en hausse : la Suède avec +0,4%, la Pologne avec +0,8%, les Pays-Bas avec +2,9%, et l’Estonie avec +11,6%. A contrario, les baisses sont plus importantes en Hongrie (-14,2%), en Grèce (-14,4%), au Portugal (-15,2%) et en Lituanie (-17%).

En 2012, les 5 principaux pays consommateurs restent cependant l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne. Un palmarès de tête somme toute assez logique, du fait de l’importance de ces économies au sein de l’Union. Ces 5 pays représentent ainsi 64% de la consommation totale d’énergie des 28 Etats membres, ainsi que 77% de la baisse constatée depuis 2006.

 

Une production énergétique hétérogène

 

Un pilone électriqueSur le plan de la production, Eurostat souligne que les 5 principaux producteurs en 2012 ont été les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France, qui représentent à eux seuls 64% de la production globale des 28 Etats membres. A noter que la France domine le classement dans le domaine de l’énergie nucléaire, le Royaume-Uni dans celui du pétrole, et les Pays-Bas dans celui du gaz naturel. L’Allemagne fait quand à elle figure de leader dans les énergies renouvelables, à l’instar de l’éolien et du photovoltaïque.

 

Une indépendance énergétique à développer

 

Sur le plan de l’indépendance énergétique, Eurostat souligne qu’un seul Etat membre de l’Union européenne peut se targuer d’un ratio favorable : le Danemark. Sa production d’énergie excède en effet de 3% sa consommation. En bas du classement, l’Irlande importe 85% de sa consommation énergétique, Chypre et le Luxembourg 97% chacun, et fin 100%pour Malte !

Des chiffres qui illustrent parfaitement les disparités sur le plan énergétique entre les 28 Etats membres de l’Union européenne. Reste à savoir si la tendance est à l’harmonisation, ou au contraire à la différenciation.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *