Rafraîchir votre logement en été, combien ça coûte ?

Publié par Cyril le 29 juin 2015 dans Conseils

L’été s’installe, et avec lui les températures grimpent chaque jour un peu plus. Pour y remédier, vous avez investi dans un climatiseur ou un ventilateur. Découvrons ensemble la consommation énergétique requise pour rafraîchir votre domicile ou votre environnement de travail.

 

Climatiseur ou ventilateur ?

Un thermomètreUn climatiseur est une pompe à chaleur qui aspire l’air extérieur,  le refroidit via un compresseur et le rejette à l’intérieur. En d’autres termes, il s’agit d’un équipement frigorifique assurant la température optimale d’une pièce en modifiant et en régulant les conditions climatiques, idéal pour les surfaces comprises entre 20 et 30 m2. On distingue les climatiseurs mobiles monoblocs, pratiques et peu encombrants mais pénalisés par le bruit du condensateur, des climatiseurs mobiles splits, plus contraignants en termes d’espace et de prix mais silencieux. De leur coté, les climatiseurs fixes s’avèrent bien plus performants, mais nécessitent une installation complexe ainsi qu’un entretien coûteux.

Différent système mais même objectif : un ventilateur est un appareil qui crée du vent artificiel, afin d’aérer et de rafraichir une pièce. Ceci étant, en aucun cas ce dispositif de soufflerie ne régénère l’air intérieur. On distingue les brasseurs d’air et ventilateurs de plafonds, particulièrement puissants, des rafraichisseurs, capables de faire baisser la température d’environ 6 degrés mais générateurs d’humidité. Enfin, à moindre budget, les colonnes et ventilateurs sur pied sont également les moins performants, mais maniables et silencieux.

 

Climatisation : un coût variable

Pour calculer la consommation d’énergie requise par votre ventilateur ou votre climatiseur, tout va dépendre de la puissance, avec un écart de moins d’un centime à plus de 50 centimes d’euros l’heure. Sans surprise, le prix de ventilation/climatisation à l’heure augmente proportionnellement à la puissance de votre appareil. A titre d’exemple, un petit ventilateur en colonne d’une puissance de 40 Watts coûtera 0.5 centime d’euro à l’heure, soit 200 heures de fonctionnement pour atteindre 1 euro de consommation. Par contre, un climatiseur d’une puissance « de froid » de 5.000 watts présentera un coût horaire de 16 centimes d’euro, soit 2 heures d’utilisation pour 1 euro de consommation. Pour rappel, la consommation d’électricité des appareils de climatisation et de ventilation se calcule en kilowatts-heure, tandis que le kWh coûte entre 10 et 15 centimes d’euro.

 

Comment faire baisser votre facture d’électricité en été ?

Lors du choix de votre ventilateur ou climatiseur, pensez à jeter un œil à la nouvelle étiquette énergie, en vigueur depuis janvier 2013. Cette étiquette classe les appareils en fonction de leur performance énergétique, de A+++ pour les moins énergivores à D pour les plus gourmands en électricité. Cette étiquette trouve son utilité lorsque l’on sait que les ventilateurs et climatiseurs présentent un impact non négligeable sur la consommation d’électricité d’un logement, avec une consommation d’électricité annuelle moyenne par pièce de 2000 kWh, soit un coût de 260 euros TTC.

 

Autre piste à explorer : profitez de la libéralisation du marché de l’électricité pour comparer les offres de différents fournisseurs, et ainsi bénéficier d’une énergie moins chère en quelques clics. Faites le test dès aujourd’hui, en utilisant les fonctionnalités avancées d’un comparateur d’énergie en ligne.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *