Le prix de la dépendance énergétique de l’UE

Publié par Cyril le 15 juin 2014 dans Actualités

La Commission européenne vient de présenter un plan d’action visant à réduire sa dépendance énergétique à l’égard de la Russie. De quoi entraîner une hausse des prix de l’énergie, et soulever plusieurs questions sur la politique énergétique à l’échelle communautaire.

 

Plan d’action européen contre la dépendance énergétique

DansUn chauffage à combustion un contexte marqué par l’accroissement des tensions entre Union européenne et Russie à propos de la Crimée, la question de la dépendance énergétique communautaire semble incontournable. À l’occasion d’un sommet européen consacré à l’énergie le 22 mai 2013, les dirigeants des 27 Etats de l’Union ont ainsi ont adopté des mesures visant à augmenter la compétitivité industrielle de l’UE, tout en réduisant le prix de l’énergie. Plus particulièrement, l’Europe des 27 cherche à s’affranchir de la tutelle énergétique russe, dans une optique résolument politique. Suite à ce sommet, la Commission européenne a donc présenté le 28 mai un autre plan d’action, qui servira de document de travail pour le sommet du 26 et 27 juin prochains. La présentation du projet a permis au commissaire à l’énergie, Günther Oettinger, de faire le vœu d’un partenariat aussi fort que stable avec des «fournisseurs de premier plan, tels que la Russie ». Pour autant, Günther Oettinger a dénoncé le recours au chantage politique et commercial dans un secteur aussi stratégique que l’énergie. Une allusion à peine voilée à l’attitude de la Russie vis-à-vis de l’Europe, au plus fort de la crise ukrainienne. Selon le commissaire européen à l’énergie, l’UE doit encore renforcer sa solidarité avec ses États membres les plus vulnérables. Des sources proches du dossier citent notamment la Lituanie, la Lettonie, la Finlande ainsi que l’Estonie dans la liste des nations intégralement dépendantes des importations du gaz russe.

 

Vers une hausse du prix du gaz et de l’électricité

Pour Günther Oettinger, le chemin vers des prix stables du gaz et de l’électricité passe par une amélioration des infrastructures, sans oublier l’achèvement du marché intérieur de l’énergie. Autant de vœux pieux repris dans un document de 14 pages publié par la Commission et intitulé « In-depth study of European energy security » (« étude approfondie sur la sécurité énergétique de l’Europe »), qui met en évidence la vulnérabilité de l’Union en termes de dépendance énergétique. Dans le cadre de son nouveau plan d’action, la Commission européenne prévoit d’installer des interconnecteurs, afin d’augmenter les capacités de stockage énergétique. Des mesures qui entraîneront nécessairement une hausse des prix du gaz et de l’électricité au cours des prochaines années. Pour y remédier, la Commission envisage de mettre en œuvre des « tests de résistance », censés optimiser le niveau de sécurité d’approvisionnement en créant des mécanismes d’appui pour éviter les coupures : instauration d’infrastructure d’urgence, mise en commun d’une partie des stocks de sécurité énergétique, diminution de la demande énergétique grâce à la commutation de combustible, hausse des capacités de stockage gazier, etc. A noter que dans l’immédiat, le seul moyen de voir baisser votre facture d’énergie reste de faire confiance à un comparateur en ligne.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *