Energie : le point sur le Grand Carénage

Publié par Cyril le 5 mai 2015 dans Actualités

Pour permettre l’exploitation de ses centrales nucléaires au-delà de 40 ans, leur durée prévisionnelle initiale, EDF a lancé un vaste programme industriel baptisé “Grand Carénage”. Découvrons ensemble l’avancée de ce programme évalué à 55 milliards d’euros d’ici à 2025.

 

 

EDF : le Grand Carénage

 

des bureaux de l'entreprise EDFDe nombreux pays, à l’instar de la Belgique, du Royaume-Uni, de la Suède, de la Suisse, ou encore des États-Unis, ont d’ores et déjà engagé de lourds travaux pour prolonger l’exploitation de leurs centrales nucléaires au-delà des délais initialement prévus. La France s’est lancée sur cette voie en 2008, avec la réalisation d’une étude sur la faisabilité technique et économique d’un tel projet. Baptisé “Grand Carénage”, ce programme industriel implique en effet la rénovation du parc de centrales nucléaires, et le remplacement de certains  gros composants dont la durée de fonctionnement ne peut excéder 25 et 35 ans, tels que les échangeurs, transformateurs, turbines, générateurs de vapeur, etc.

 

 

 

Nucléaire : les obligations post-Fukushima

 

Cette aventure industrielle fournit également l’occasion à l’énergéticien français de satisfaire aux obligations légales, qui prévoient l’amélioration du niveau de sureté à chaque inspection décennale. Au programme : l’intégration des mesures post-Fukushima, et l’amélioration du niveau de sûreté au niveau des centrales de dernière génération comme l’EPR. Ces travaux, engagés dans le cadre du « Grand Carénage » devraient au final permettre d’exploiter le parc nucléaire sur une durée globale de 60 ans. Des chiffres qui pourront évoluer selon les préconisations de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui évalue sur une base décennale chaque installation.

 

 

Grand Carénage : un programme de 55 Mds d’€

 

Jean-Bernard Lévy, le nouveau PDG d’EDF, a précisé le coût global du Grand Carénage devant les sénateurs qui l’auditionnaient dans le cadre de l’examen du projet de loi de transition énergétique pour la croissance verte (PLTECV) : 55 milliards d’euros d’ici à 2025. En d’autres termes, EDF prévoit désormais de doubler les investissements annuels sur le parc qui passeront à 5 mds €/an contre 2,5 mds €/an actuellement. A noter que le chiffre de 55 Mds d’€ concerne le périmètre de 58 réacteurs, sans tenir compte de l’objectif de réduction de la part du nucléaire dans la production électrique (50 % autour de 2025 contre 75 % à 80 % actuellement). Cette évolution du mix énergétique sera vraisemblablement clarifiée à l’occasion de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).

 

 

Grand carénage : l’avenir des centrales nucléaires françaises

 

Sur le plan économique, le Grand Carénage vise à maintenir un prix de l’électricité très inférieur à ceux des voisins européens de la France, de l’ordre de 55 €/MWh, selon Jean-Bernard Lévy. Or, le gouvernement aurait d’ores et déjà demandé à EDF de fermer les 2 tranches de la centrale nucléaire de Fessenheim. Une mesure qui impacterait directement le prix de l’énergie en France, sans oublier le projet de loi sur la transition énergétique, susceptible de plafonner la capacité nucléaire de la France à 63,2 GW, son niveau actuel.

 

Toutes ces incertitudes doivent inciter les Français à comparer différents fournisseurs d’énergie en ligne, afin de se prémunir contre une probable explosion des prix de l’électricité dans les prochaines années.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *