Réduire sa facture d’énergie grâce à une meilleure isolation

Publié par Cyril le 11 janvier 2016 dans Conseils

Le saviez-vous ? Plus de 30% des déperditions énergétiques d’un logement sont imputables à son toit. Si vous débutez l’année 2016 avec la volonté d’économiser sur vos factures d’énergie, il est temps d’investir dans une meilleure isolation de vos combles et de votre toit. Voici quelques conseils simples pour y parvenir.

 

L’isolation du logement, un enjeu économique

Comment réduire sa facture d'énergie avec une meilleure isolationSelon la Fédération du BTP, le bâtiment arrive au premier rang des sources de consommation d’énergie en France, avec 43% de l’énergie utilisée. Cette situation s’explique en grande partie par la vétusté du parc hexagonal : selon un rapport de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), notre pays compterait à l’heure actuelle 2 millions de logements mal chauffés, et 1 million de logements « inconfortables ». Par ailleurs, près de 75% du parc actuel aurait une note énergétique comprise entre D et G, ce qui favorise grandement les déperditions d’énergie. Or, les mesures pour y remédier sont simples : toujours selon l’Anah, 60% des ménages Français pourraient réaliser des économies sur leur facture d’énergie grâce à une meilleure isolation. De quoi intéresser chacun d’entre nous : en 2015, le budget moyen pour l’énergie du logement s’est chiffré à plus de 150 euros par mois, soit un tiers de plus qu’en 2005.

 

L’isolation thermique par l’intérieur, plus simple

Aux dires des professionnels du bâtiment, l’isolation thermique par l’intérieur (ou ITI) reste le moyen le plus simple pour isoler thermiquement les combles votre habitation. La raison est des plus évidentes : aucun permis de travaux n’est nécessaire, et l’étanchéité à l’eau ne fait pas partie des priorités. Par ailleurs, vous pouvez continuer à vivre sur place malgré l’avancement des travaux. Il convient de distinguer 2 situations :

– les combles de votre habitation sont aménageables : l’isolant (privilégiez un isolant en rouleau, comme les fibres de coton ou la laine de bois) doit être fixé sous le pare-pluie qui assure l’étanchéité à l’eau. Pour un résultat plus esthétique, vous pouvez y superposer une épaisseur de finition, à l’instar du fermacell ou du placoplâtre ;

– les combles de votre habitation ne sont pas aménageables : l’isolant doit être posé sur le sol de vos combles, et vous pourrez privilégier des produits naturels à l’instar de la ouate de cellulose.

 

L’isolation thermique par l’extérieur, plus efficace

Si vous en avez la possibilité, l’isolation thermique par l’extérieur (ou ITE) reste cependant la plus efficace, car permettant de réduire sensiblement les ponts thermiques. Les méthodes d’isolation thermique par l’extérieur sont nombreuses (caissons chevronnés, caissons sandwich, etc.), mais les professionnels plébiscitent à l’heure actuellement celle du sarking, qui consiste à déposer une couche d’isolant sur la charpente. Le principe est simple : déposer les tuiles, poser l’isolant (par exemple de la laine de verre), le recouvre d’une protection contre la pluie et d’une charpente supplémentaire, avant de reposer les tuiles. Beaucoup plus contraignante que l’isolation thermique par l’intérieur, cette technique vous garantit une bien meilleure isolation de votre habitation.

 

Avant de vous lancer dans des travaux d’isolation, réfléchissez bien à votre budget, vos contraintes personnelles comme professionnelles et surtout la technique à privilégier. Mais n’oubliez également pas de comparer en ligne les différents fournisseurs d’énergie, pour économiser de façon conséquente sur votre facture d’électricité ou de gaz pour 2016

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *