Le poêle, le mode de chauffage tendance

Publié par Samantha le 23 octobre 2013 dans Bons plans

L’automne est là et vous commencez peut-être à penser chauffage. A cette réflexion s’ajoute une autre, essentielle aujourd’hui, celle des économies d’énergie. En effet, de plus en plus de propriétaires réfléchissent à un mode de chauffage peu gourmand. Dans ce contexte, le poêle s’impose de plus en plus comme le chouchou des maisons. Pour ne rien gâcher, il est écologique.

Comprendre les différents poêles : poêle à bois et poêle à granulés

Un feu pour se chaffer avec le poêleLe poêle à bois, c’est un mode de chauffage utilisé depuis des siècles. Le réceptacle restitue la chaleur créée par le feu au logement. A l’origine, il sert de mode de chauffage d’appoint dans la pièce de vie. Quand on s’y trouve, on y met des bûches pour réchauffer l’ambiance. Le poêle à bois s’est toutefois perfectionné avec le temps. Aujourd’hui, il est capable de restituer plus lentement la chaleur accumulée, grâce à des matériaux performants : faïences, roches volcaniques, briques réfractaires… Ainsi, la maison profite plus longtemps de la flambée. De plus, grâce à une deuxième arrivée d’air qui brûle les gaz résiduels pour encore augmenter le temps de diffusion de la chaleur ou encore à un ventilateur qui booste l’arrivée d’air chaud dans une pièce, on arrive à élaborer des poêles à bois capables de chauffer rapidement un logement entier.

Il existe aussi des poêles nouvelle génération. Ils ne fonctionnent pas avec des bûches mais avec des granulés. Les granulés sont chargés dans un réservoir. Cela vous évite d’avoir à constamment recharger votre poêle en bûches, voire même de programmer son démarrage. Le poêle est ainsi plus autonome et, grâce à d’autres technologies installées sur différents modèles, il est aussi plus performant.

Faire installer un poêle dans son logement

L’installation d’un poêle nécessitera des travaux importants dans votre domicile. En effet, si vous entendez chauffer une grande partie de votre maison avec, il va falloir le poser dans un endroit stratégique. Généralement, on préfère le centre de la pièce de vie, en privilégiant un emplacement proche de la cage d’escalier.

Avant les travaux, il vous faudra choisir votre appareil. Sélectionnez-le avec soin, non seulement pour bénéficier du bonus fiscal mais aussi pour profiter d’un mode de chauffage performant. Si vous optez pour un poêle à bois, préférez un poêle de masse (également appelé à accumulation ou à inertie) avec turbo et double combustion. Côté caractéristiques, vous viserez un rendement maximum (au moins 70 % / label Flamme Verte) pour amortir vos achats de combustible et une puissance minimale, pour éviter les grands écarts de température d’une pièce à l’autre. On cherche en effet à obtenir une chaleur homogène dans la maison.

Une fois votre poêle installé, utilisez-le à puissance maximale. Par exemple, ne fermez jamais les arrivées d’air. A défaut, vous compromettriez de manière définitive les performances de votre appareil.

Si c’est en automne que l’on pense au chauffage, l’installation d’un poêle nécessitant des travaux importants, on préfère la programmer à la fin du printemps. Toutefois, dès les mois les plus froids, vous pouvez commencer vos démarches : choix d’un type de poêle, choix du modèle, choix de l’installateur, etc. Si vous cherchez la meilleure solution pour vous chauffer, vous pouvez aussi consulter notre article sur le choix de son énergie de chauffage

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *