Bien comprendre le diagnostic énergie de mon logement

Publié par Samantha le 10 octobre 2013 dans Conseils

A la vente d’une habitation, le propriétaire doit produire le diagnostic de performance énergétique des lieux. Qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

Quels sont les éléments du diagnostic énergie ?

Comprendre le diagnostic énergieLe diagnostic de performance énergétique est également appelé DPE. C’est un document indispensable pour mettre un bien immobilier sur le marché. Il informe le futur acquéreur sur la consommation énergétique du logement mais aussi sur son chauffage, sa climatisation, et sur sa production d’eau chaude sanitaire. Il indique également les émissions de gaz à effet de serre du logement.

Ce qui marque le plus à la lecture du DPE, c’est la classification de la consommation énergétique. Celle-ci s’étale de A à G, de plus performant au moins performant. Les classes A et B sont généralement atteintes par des logements neufs, bénéficiant du label BBC (bâtiment basse consommation). Les classes C et D regroupent généralement des constructions récentes, des années 80 à aujourd’hui. Pour finir, les classes E, F et G sont généralement réservées aux logements anciens qui n’ont pas ou peu fait l’objet de rénovation énergétique. il est possible de changer de classe en apportant des améliorations au logement.

Le diagnostic de performance énergétique détaille également les éléments structurels d’importance du logement : mur, toiture, menuiserie, plancher, isolants, fenêtres, système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. Ce sont ces éléments qui ont permis au professionnel de classifier l’habitation. A la lecture, ils permettent à l’acquéreur d’identifier les points forts / faibles du logement en matière énergétique. Par exemple, une absence d’isolation dans les combles ou un chauffage à l’électricité peuvent expliquer une mauvaise note. Le diagnostic de performance énergétique évalue également la consommation annuelle d’électricité du logement. Il est intéressant de croiser cette donnée avec les factures EDF de l’actuel propriétaire / locataire, afin d’obtenir l’estimation la plus juste.

Comment utiliser les informations du diagnostic énergie ?

Le diagnostic de performance énergétique est excellent ? Le futur acquéreur sait qu’il investit dans un logement peu énergivore. Aujourd’hui, c’est important. Le diagnostic de performance énergétique est mauvais ? Pour améliorer la classification de son logement, le futur acquéreur va devoir procéder à des travaux. Voilà un argument pour négocier le prix du logement à la baisse. Quels travaux effectuer ? Le DPE contient des recommandations d’amélioration énergétique. Celles-ci indiquent quelles mesures prendre (pose d’un isolant, de double vitrage, changement du mode de chauffage…) mais évalue aussi le poids et les gains de ces travaux. Ainsi, quel est l’investissement nécessaire, quelle serait la rapidité du retour sur investissement et les économies réalisées, quelle serait la nouvelle consommation énergétique par an, est-il possible de disposer d’un crédit d’impôt ? Ces informations peuvent être croisées avec les devis réalisés par différents professionnels.

Avant l’achat, un diagnostic de performance énergétique est essentiel. Celui-ci renseigne sur la qualité du logement et permet d’évaluer une partie des travaux, de négocier le prix et de projeter sa future consommation d’énergie. C’est un document à étudier avec attention, au même titre que les autres diagnostics : termites, plomb, électricité, etc.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *